1 – Introduction

“L’esprit d’entreprise n’a rien de nouveau pour les Canadiens. Les peuples autochtones de la Colombie-Britannique pratiquaient le commerce des produits sur toute la côte Ouest, et aussi loin que la Russie, bien avant le contact avec la culture européenne. Les affaires constituent la nouvelle façon de chasser. Le iPad et le téléphone portable ont remplacé le canot, la massue et la flèche.” Leonard George, Chef de la Nation Tsleil-Waututh à la rencontre Startup Canada autochtone à North Vancouver, CB, le 19 septembre 2012.

Les entrepreneurs et les entreprises à forte croissance sont le moteur et l’épine dorsale de l’économie canadienne – ils créent de la richesse et des emplois qui soutiennent notre qualité de vie. Il y a plus de 1 million de petites entreprises au Canada qui emploient 48 % de notre main-d’œuvre totale, représentent 25 % des exportations totales et fournissent 30 % de notre produit intérieur brut. De ces petites entreprises, 4,7 % sont reconnues comme des entreprises à forte croissance et sont responsables de 45 % des nouveaux emplois au Canada.

Pourtant, il reste toujours au Canada un manque fondamental de compréhension à savoir où est le moteur de croissance économique. Ce n’est pas le secteur des grandes entreprises. Ce n’est pas non plus le secteur public. Ce sont les entrepreneurs, les entreprises en démarrage et les entreprises à forte croissance qui sont les moteurs économiques du Canada. Ils ne sont pas seulement quelques éléments de la croissance –  ils en sont le cœur.

Même ceux qui ne comprennent pas l’importance des entrepreneurs bénéficient de leur ténacité et de leur volonté de vivre cette vie non traditionnelle. Il faut créer un Canada qui estime les entrepreneurs et qui les perçoit comme créateurs de valeur et bâtisseurs de la nation – ceux qui peuvent nous amener au-delà de nos activités reliées aux ressources naturelles et tirer profit des habiletés humaines nous permettant de grandir.

Le cœur du problème est culturel. Il est fréquent de percevoir l’optimisme d’entreprise, la conviction en affaires et l’investissement au Canada avec incrédulité, méfiance et apathie. Nous avons besoin d’un changement culturel – un changement fondamental – pour engendrer la relance économique et la transition vers des niveaux plus élevés de réussite. Les Canadiens ont besoin sortir de leurs vieilles habitudes, de penser autrement, et de créer une culture de détermination et de positivité qui génère de nouvelles opportunités.

Un changement de culture ne saurait reposer uniquement sur les gouvernements. Les entrepreneurs doivent prendre leur place comme chefs de file de cette transformation et nous tous – individus, familles, entreprises, investisseurs, enseignants, dirigeants communautaires et organisations à but non lucratif – devons alimenter la transformation et laisser aux gouvernements le soin de mettre en place un environnement propice aux affaires.  L’édification d’une culture entrepreneuriale dynamique doit partir du bas vers le haut, et doit être animée par les entrepreneurs qui ont le désir de créer leur propre entreprise et de contribuer à la création d’un grand ensemble entrepreneurial.

1.1 Tournée nationale de Startup Canada et Campagne

Startup Canada est un organisme populaire, dirigé et animé par des entrepreneurs et des bénévoles communautaires – lancé en mai 2012 et issu de la volonté de mieux soutenir les entrepreneurs et de favoriser une culture plus entrepreneuriale. Ce rapport est la voix des entrepreneurs canadiens. C’est un résumé des conversations de la communauté, des entrepreneurs et des experts et dans le cadre de la tournée nationale de Startup Canada, qui s’est déroulée de mai à septembre 2012 et qui s’est arrêtée dans 40 communautés canadiennes. La tournée a réuni 20 000 Canadiens et 300 partenaires lors de 200 événements organisés par des centaines de bénévoles animés par le désir de lancer un débat national et une célébration, et de se connecter à la communauté de l’entrepreneuriat canadien d’un océan à l’autre.

En plus des assemblées publiques, des discussions d’experts et des quelque 500 entrevues vidéo avec certains des principaux entrepreneurs du pays, Startup Canada a transposé la conversation et la célébration en ligne par le biais des médias sociaux et des campagnes en ligne, y compris des mises à jour quotidiennes et hebdomadaires, #startupchats sur Twitter, des événements en direct, ainsi que des vidéos et des forums.

La tournée a servi de plateforme pour la collectivité canadienne de l’entrepreneuriat – une occasion de se réunir, de partager des idées, de cerner les lacunes et les opportunités et de planifier l’action au niveau communautaire. Collectivement, les participants ont donné vie à plus d’une douzaine de projets communautaires – des espaces de travail communs, aux accélérateurs d’entreprises, aux campagnes de communication, en passant par des exercices visant à faire l’inventaire des actifs sur le plan communautaire. Pour la première fois, la communauté canadienne de l’entrepreneuriat était connectée par une activité commune, et la conversation se poursuivra.

1.2 Pour qui? Et ensuite?

Ce résumé est la somme de conversations auxquelles ont participé plus de

20 000 personnes et plus de 50 000 en ligne.  C’est aussi un appel à l’action pour les intervenants qui veulent contribuer à créer un Canada plus fort et plus prospère. Il offre un ensemble de réflexions et d’idées sur les moyens à prendre pour faire mieux.

Étant la plus grande et la plus vaste consultation d’entreprises au Canada, et produisant la base de données d’entreprises la plus exhaustive à ce jour, l’ampleur et la portée de cet effort ne peuvent être écartées, et l’action est impérative.

C’est énorme. Ce n’est pas simple. Et, il est possible que nous ne sachions pas comment y arriver. C’est la nature de l’esprit d’entreprise. Ce sont des idées qui demeurent en élaboration. Nous y verrons clair et nous avancerons ensemble.

Il y a des entrepreneurs partout dans la société. Ils sont les agents du changement, et nous en avons besoin comme créateurs de nouveaux projets- autant à l’intérieur du gouvernement, dans les médias, en éducation et dans les secteurs à but non lucratif. Cela prend une collectivité pour soutenir un démarrage et il nous faudra travailler tous ensemble pour démarrer le Canada.

1.3 Merci

Startup Canada, la Tournée nationale et ce Plan ont vu le jour à partir d’une idée. Après des mois de sollicitations, des centaines d’heures de réunions sur Skype, des milliers de milles aériens, des tweets innombrables et l’énergie de centaines d’entrepreneurs et de bénévoles, nous avons atteint un jalon important en tant que collectivité.

Merci aux « adopteurs » de la première heure et à nos premiers investisseurs, aux membres du conseil et des comités, aux ambassadeurs des provinces, aux hôtes communautaires, aux partenaires, aux bénévoles et aux mentors qui ont partagé sans réserve leur temps, leur expertise et leur réseau afin de permettre à cet organisme de naître. Merci aux médias qui ont couvert nos événements, aux fonctionnaires qui nous ont soutenus et qui ont célébré notre arrivée dans leurs communautés, ainsi qu’aux héros anonymes qui, sans hésiter, nous ont aidés sans rien demander en retour. Ensemble, nous sommes en voie créer un système d’entrepreneuriat qui valorise la réciprocité, la philanthropie et l’autonomisation.